single news

Création chorégraphique en gigue : création, financement, technique et promotion

Formateurs

  • Pierre Chartrand, durant l’ensemble du stage, accompagné de :

  • Dominic Desrochers, Benjamin Hatcher et Monik Vincent : mentorat lors de vos laboratoires de création chorégraphiques

  • Noémie Azoulay, de la firme Résonances : matériel promotionnel

  • Marie-Ève Rivard : sonorisation et l’éclairage

40h de formation professionnelle sous forme d’ateliers (laboratoire de création) et de cours magistraux. Présence de musiciens.

Horaire: 3 fins de semaine de formation : 28-29 septembre, 26-27 octobre, 23-24 novembre 2019

Durée : 40 h

Lieu :  École de danse Les Farandoles de Chicoutimi

534 Rue Jacques-Cartier E, ville de Saguenay, QC G7H 1Z5

Coût : 160 $

Déroulement du stage

  • Vous aurez une quinzaine d’heures de création pendant le stage, et recevrez les commentaires et suggestions des formateurs invités. Il vous faudra prévoir du temps entre les fins de semaine pour continuer à chorégraphier et répéter. La constitution des équipes devra tenir compte de cet aspect.

  • environ 5 heures seront dédiées à la rédaction : Démarche artistique, budget pour demande de bourse, textes promotionnels, plan de scène, fiche technique et feuille de suite.

Objectifs de la formation

Cette formation vous permettra de passer à travers toutes les étapes qui mènent de l’idée d’une création en gigue à sa réalisation complète, en passant par la demande de subvention souvent nécessaire à sa réalisation, à l’organisation des répétitions et le choix des musiciens, à l’élaboration des plans techniques (son, éclairage, scénographie), à la rédaction du matériel promotionnel pour les sites web et les programmes, etc.

À terme vous aurez appris :
– à identifier des sources de financement
– les notions essentielles de sonorisation, vous permettant, entre autres, à dialoguer avec les spécialiste du domaine
– les notions d’éclairage (type de projecteur, élaboration d’une Feuille de suite, etc.)
– à rédiger une démarche artistique (pour demande de financement entre autres)
– à rédiger un budget.
– à planifier les différentes étapes de la création.
– à concevoir une fiche technique
– à collaborer au plan d’éclairage
– à prévoir certains aspects de la scénographie (décor, costumes, accessoires, etc.)

**Votre pièce sera présentée devant public la dernière journée de la formation, et sera également filmée pour servir de démo.

Pour qui?

Clientèle : quiconque possédant au moins deux ans de pratique rémunérée en danse, que ce soit à temps plein ou à temps partiel avec bonne connaissance technique de la gigue.

Inscription et information

Envoyer un court CV professionnel à Christine Bricault, c.bricault@patrimoinevivant.qc.ca

Date limite d’inscription : Date limite : 20 septembre 2019

Le CQPV remettra, à tous les stagiaires, une attestation de formation professionnelle après leur participation à la formation de 40 heures.

Les formateurs

Portrait des formateurs et formatrices
Noémie, Pierre, Dominic, Benjamin et Monik

Pierre Chartrand

Pierre Chartrand est reconnu au pays et à l’étranger comme danseur et professeur, historien et ethnologue en danse, chorégraphe, gigueur, câlleur. Il commence à danser en 1971 dans la troupe Les Sortilèges. Au début des années ’80 il enseigne au bac en danse du l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

En 1987 il part en France pour des études de maîtrise en danse à la Sorbonne (Paris IV). À son retour au Québec il fondera le Centre Mnémo. Il sera d’autre part un des instigateurs du nouveau programme de musique traditionnelle du Cégep de Lanaudière, où il enseignera quelques années.

En 1997 il sera récipiendaire d’une Médaille en danse traditionnelle aux Jeux de la Francophonie, et recevra le Prix de la meilleure chorégraphie par le Independent Reviewers Of New England (IRNE) en 2005.

En 2000, il fonde, avec Anne-Marie Gardette, la compagnie Danse Cadence. Il est également un des fondateurs de l’organisme Danse traditionnelle Québec, dont il est actuellement le président. Il est également président du Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV).

Monik Vincent

Monik Vincent a une expérience de plus de trente-cinq ans comme danseuse, professeur, chorégraphe, entre autres, au sein de L’Ensemble national de folklore Les Sortilèges où elle a travaillé pendant douze ans, et Mackinaw, groupe hôte du Mondial des cultures de Drummondville, comme directrice artistique.


Pendant onze ans, elle a enseigné à l’École supérieure de ballet du Québec. Elle a signé les chorégraphies de différents galas dont les Prix Gémeaux, le Gala des Jutra, le Gala Juste pour rire et le Gala du 75ième anniversaire de Radio-Canada. Elle a occupé le poste de chorégraphe en chef de l’émission LE MATCH DES ÉTOILES pendant quatre ans. Elle a travaillé aux chorégraphies des comédies musicales  » UN VIOLON SUR LE TOIT « ,  » LA MÉLODIE DU BONHEUR  » et  » HAIRSPRAY « , mise en scène de Denise Filiatrault, et  » BELLES SŒURS :THE MUSICAL, mise en scène de René-Richard Cyr.

Dominic Desrochers

Cofondateur de la compagnie Zogma, Dominic Desrochers est reconnu comme chorégraphe et interprète. Porteurs de traditions et maîtres en danses percussives ont forgé son esprit créateur, et un parcours ethnologique et exploratoire a ouvert la voie à sa démarche artistique. Avec le temps s’ajoutera au paysage de la musique et de son âme de poète une véritable passion pour la danse percussive, l’animation et l’art clownesque. Multi-instrumentiste, chorégraphe, clown et danseur, Dominic partage fréquemment son savoir en offrant des ateliers et des classes de maître. Il joint à ses œuvres pédagogie, poésie, chanson, conte et art clownesque, cherchant à faire de la musique et de la danse percussive une extension de soi.

Benjamin Hatcher

Benjamin Hatcher a près de 40 ans de formation, de carrière professionnelle, de créations chorégraphiques et d’enseignement dans le milieu de la danse québécoise et au Canada. Il a dansé pendant dix-sept années avec Les Grands Ballets Canadiens de Montréal et avec la Fondation Jean-Pierre Perreault. Benjamin a plus de 30 oeuvres à son actif en tant que chorégraphe. Récipiendaire de plusieurs bourses, il a reçu également le prix chorégraphique Clifford E. Lee 2002, présentée sous les auspices du Centre des Arts de Banff en Alberta. Il a remporté également le premier prix au concours chorégraphique du Festival des Arts de Saint-Sauveur en 1998.
En 2012 en tant qu’interprète, Benjamin a participé à la Soirée carte blanche Marc Béland au Festival Quartiers Danses de Montréal. Benjamin est également acteur à la télévision et au cinéma depuis plus d’une douzaine d’années. En 2011, il a joué au théâtre dans la production de Equus du centre des arts George Segal, dirigée par Domy Reiter-Soffer.
Présentement, Benjamin est impliqué en tant que créateur dans le mouvement de la gigue contemporaine au Québec.

Noémie Azoulay, de la firme Résonances

Adepte de danse et passionnée par les arts en général, avec un penchant avoué pour la musique traditionnelle, Noémie Azoulay est co-fondatrice de Résonances et cumule une forte expérience dans le secteur des arts de la scène. Ses six années passées au sein de la compagnie de danse percussive [ZØGMA] en tant qu’interprète lui auront permis de participer à une multitude de tournées nationales et internationales. Grâce à sa compréhension des enjeux entourant le milieu du spectacle et la vie de tournée, son baccalauréat en Relations publiques et ses aptitudes communicationnelles, elle dispose de tous les outils nécessaires pour assurer une représentation optimale de ses artistes sur tous les marchés, principalement sur le territoire canadien.

Cette formation est offerte par le CQPV, grâce à la contribution financière de la Commission des partenaires du marché du travail.

Prochainement

Il n’y a rien sur le calendrier pour le moment.

Voir le calendrier

S'abonner au bulletin

Nos coordonnées

Conseil québécois
du patrimoine vivant

310 boulevard Langelier
Bureau 242
Québec, QC G1K 5N3

info@patrimoinevivant.qc.ca

418.524.9090