single news

Patrimoine montréalais

La Ville de Montréal a adopté son nouveau Plan d’action en patrimoine 2017-2022. Ce dernier ne contient aucune mesure ni stratégie concrète pour les traditions culturelles contemporaines faisant partie du patrimoine immatériel si ce n’est pour la rénovation du patrimoine bâti. Malgré qu’il soit mentionné dans un communiqué de la Ville daté du 17 août 2017 que « Ce plan d’action s’inscrit en continuité avec la Politique du patrimoine de la Ville », il représente en réalité une nette régression par rapport à ladite politique du patrimoine de 2005, qui mettait de l’avant des avenues concrètes de développement pour la culture traditionnelle dans son ensemble. Il entre également en contradiction avec la récente Politique de développement culturel 2017-2022 de la Ville de Montréal, qui comprend comme priorité d’intervention « Intégrer la mise en valeur et la transmission des patrimoines culturels immatériels des Montréalais […] dans ses politiques et ses programmes. » 

Les projets en patrimoine de la Ville se financeront en partie grâce à l’Entente culturelle intervenue avec le ministère de la Culture. Si ce dernier ministère entretient une conception plus inclusive du patrimoine immatériel, aucune cible claire n’est cependant instaurée à l’heure actuelle pour encourager les municipalités à assumer leur rôle dans le support de ce secteur important. Le Conseil des arts de Montréal travaille quant à lui à la préparation de son plan stratégique 2017-2020. L’un des 20 engagements proposés touche le patrimoine immatériel, sans toutefois prévoir d’actions directes d’intervention. Il est plutôt proposé de « Lancer un chantier de concertation et de réflexion ».

>Relire le mémoire du CQPV sur le projet de politique de la Ville de MTL…