single-default post

Arrimage manifeste de vives inquiétudes

arrimage-logo-courriel

Abolition de la CRÉ et du CLD des îles, des pertes de 350 000 dollars pour le secteur culturel

Îles-de-la-Madeleine, 15 décembre 2014 – Suite à l’annonce de l’abolition du CLD et de la CRÉ dans l’archipel, Arrimage présente son évaluation des répercussions sur le secteur culturel. S’il est difficile d’en mesurer l’impact réel, l’abolition de ces structures et de leurs programmes vient à coup sûr fragiliser, voire remettre en question le développement économique du secteur culturel aux îles-de-la-Madeleine.

La fermeture du CLD représente une perte inestimable en ce qui concerne l’offre de services pour les entreprises culturelles tels que : service conseil, accompagnement, plan d’affaires, etc. Au cours des dernières années c’est plus de 70 000 dollars que les entreprises et organismes culturels des Îles ont reçu en moyenne par an en soutien financier pour leur développement, auquel ils n’auront plus accès.

La fermeture de la CRÉ c’est la disparition d’ententes régionales en culture pour la Gaspésie et les Îles totalisant 275 000 dollars. Par exemple ces ententes permettent l’existence de programmes s’adressant aux artistes et aux organismes tels que : le Centre d’artistes AdMare, le Réseau muséal, le Centre d’interprétation du phoque, la Table de concertation des événements, l’École de cirque, et la liste s’allonge.

Par ailleurs la Corporation culturelle Arrimage soutenue par la CRÉ et le CLD, envisage un manque à gagner de 30 000 dollars ce qui représente une coupure de 22 % de ses ressources humaines qui aura une incidence directe sur les services offerts par l’organisme.

De plus, l’abolition de la CRÉ et du CLD et la perte de leur expertise dans le milieu viennent porter un coup dur à la volonté et à la capacité de la région à agir sur son propre développement. Arrimage encourage les organismes concernés par ces mesures à faire leur propre exercice et à le partager à l’ensemble de la population.

L’organisme a fait part de ses vives inquiétudes quant à l’avenir du secteur auprès de la Municipalité des îles et une rencontre avec le député à l’Assemblée nationale, Germain Chevarie est prévue au cours des prochains jours.

Arrimage a une mission de concertation, de soutien et de planification en matière de développement des arts et de la culture, de consultation et de représentation des intérêts des artistes et des organismes culturels et artistiques et de promotion des réalisations de ces milieux.

— 30 —

Source :
Suzanne Richard agent de communication
Arrimage, Corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine

Pour plus d’information:
communication@arrimage-im.qc.ca
418 986-3083