single news

Un véritable succès pour les États généraux!

photo de famille Etats generaux - copie

Le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) est heureux d’avoir organisé les 2e États généraux du patrimoine immatériel au Québec. Cet évènement s’est tenu dans la ville de Québec du 20 au 23 mars dernier sous la présidence d’honneur du dernier ministre de la Culture en poste, Monsieur Maka Kotto, et en présence du porte-parole Michel Faubert, conteur et chanteur.

Les États généraux ont réuni plus de 150 personnes impliquées dans le domaine du patrimoine immatériel (dit vivant) : représentant(e)s d’associations; artistes en musique, en conte, et en danse; porteurs de traditions; artisan(e)s; chercheurs et ethnologues; responsables gouvernementaux et municipaux; agents; représentants des médias; diffuseurs; et personnes préoccupées par le développement du patrimoine vivant – tous étaient ravis du déroulement de cette fin de semaine de réflexion et d’action.

Il apparaissait important de repositionner le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV), à la fois face à ses membres que face à ses partenaires institutionnels, dont le ministère de la Culture et des Communications, en organisant cet événement rassembleur.

Celui-ci a été en outre l’occasion de lancer un rapport inédit sur l’État des lieux du patrimoine vivant : les traditions culturelles du Québec en chiffres, disponible en ligne sur le site du CQPV. Ce dernier souhaite vivement que les recommandations qu’il contient seront prises en compte par les pouvoirs publics.

Notre organisme de regroupement avait comme objectif de faire le point sur le développement des pratiques traditionnelles au Québec, dans le contexte de la nouvelle Loi sur le patrimoine culturel.

Nous avions conviés les acteurs de ce secteur culturel à cette rencontre, pour élaborer ensemble des propositions de stratégie de développement des pratiques culturelles traditionnelles et des recommandations pour la mise en œuvre de cette stratégie.

Ces recommandations traitent notamment: des programmes et politiques sur le patrimoine vivant ; du développement des pratiques fondées sur la tradition dans les municipalités et dans les régions du Québec; et de la formation en arts traditionnels et de la diffusion de ceux-ci. Elles seront rendues publiques prochainement.

Le CQPV a été fondé en 1993. Son mandat est de fédérer, réunir, consulter, représenter, servir, aviser et réseauter les personnes et organismes intéressés par le patrimoine immatériel sur le territoire, et ce, de façon démocratique et ouverte.

Il demeure impérieux au Québec de soutenir et d’organiser la mise en valeur, la transmission et la connaissance du patrimoine vivant afin d’en assurer une sauvegarde et un développement tangibles.

musiciens de dos soiree de danse Etats generaux - copie

Photos: Emmanuelle Roberge