single-default post

Gilles Vigneault : portager le rêve

Information

réalisateur : André Gladu

durée : 26 min

année de production : 1992

 Biographie du réalisateur

Photo André Fest. de Mons Belgique photo Anita Martin 2005

Après des études à l’Ecole des braux arts de Montréal, de design à Londres et de cinéma à l’Université Columbia de New-York, André Gladu réalise à partir de 1971 plusieurs films documentaires sur le Québec et les cultures francophones d’Amérique : Le reel du pendu (ONF, 1971, 52 min). Le Son des français d’Amérique ( Nanouk film, 1974-1980) série de 27 films sur la musique traditionnelle des collectivités francophones d’Amérique coréalisée avec Michel Brault. Les dompteurs de vent (ONF, 1981, 57 min), Marc A.Fortin ( Nanouk film, 1983, 52 min). Zarico (ONF 1984, 57 min). Pellan (Vision 4, 1985, 57 min). Liberty Street Blues (ONF, 1986, 77 min).

Entre 1988 et 1992 il conçoit le projet de Musée de l’image en monvement de la Cinémathèque québécoise, enseigne le cinéma à l’Université de Montréal et à l’INIS et conçoit l’exposition du 50e de l’ONF. Dès 1992 il se remet à la réalisation : Gilles Vigneault – Portager le rêve (Les porteurs de rêves, 1992, 26 min), Gaston Miron – Les outils du poète (Les Productions du Lundi matin, 1994, 52 min), Le Feu sacré (GPA Productions, 1995, 52 min), La conquête du grand écran (Nanouk films, 1996, 108 min).

De 1997 à 2002 il est nommé producteur responsable du Studio Culture et expérimentation du Programme français de l’ONF. De 2002 à 2006 il est cinéaste-résident à l’ONF où il réalise : Tintamarre – La piste Acadie en Amérique (ONF, 2004, 79 min), Marron – La piste créole en Amérique (ONF, 2006, 85 min). En 2006 il redevient cinéaste indépendant et tourne Mitchif- L’esprit de Riel et Dumont (L’œil documentaire, 2013, 26 min) sélectionné au Festival Présence autochtone/Terres-en-vues (août 2014).

Synopsis

Gilles Vigneault Portager le rêve 5 juin 1992 Photo# 1 300DPI LD Lambert

Conversation improvisée avec Gilles Vigneault, porte-parole des premiers Etats Généraux du patrimoine vivant. Il livre à la caméra ses reflexions sur l’importance de la tradition transmise d’une génération à l’autre. Dans un grand moment de vérité, il raconte pourquoi et comment il faut portager les rêves d’un peuple.

Prochainement

Il n’y a rien sur le calendrier pour le moment.

Voir le calendrier

Votre panier est vide.

S'abonner au bulletin

Nos coordonnées

Conseil québécois
du patrimoine vivant

310 boulevard Langelier
Bureau 242
Québec, QC G1K 5N3

info@patrimoinevivant.qc.ca

418.524.9090