single-default post

Recommandation sur la sauvegarde de la culture traditionnelle et populaire (UNESCO, 1989)

La Conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, réunie à Paris du 17 octobre au 16 novembre 1989, à l’occasion de sa vingt-cinquième session,

Considérant que la culture traditionnelle et populaire fait partie du patrimoine universel de l’humanité, qu’elle est un puissant moyen de rapprochement des différents peuples et groupes sociaux et d’affirmation de leur identité culturelle,

Notant son importance sociale, économique, culturelle et politique , son rôle dans l’histoire d’un peuple et sa place dans la culture contemporaine,

Soulignant la nature spécifique et l’importance de la culture traditionnelle et populaire en tant que partie intégrante du patrimoine culturel et de la culture vivante,

Reconnaissant l’extrême fragilité de certaines formes de la culture traditionnelle et populaire, particulièrement celle des aspects relevant des traditions orales et le risque que ces aspects puissent être perdus,

Soulignant le besoin de reconnaître dans tous les pays le rôle de la culture traditionnelle et populaire et le danger qu’elle court face à de multiples facteurs,

Estimant que les gouvernements devraient jouer un rôle décisif dans la sauvegarde de la culture traditionnelle et populaire et agir au plus vite,

Ayant décidé, lors de sa vingt-quatrième session, que « la sauvegarde du folklore » devrait faire l’objet d’une recommandation aux États membres au sens de l’article IV, paragraphe 4, de l’Acte, constitutif,

Adopte la présente recommandation le quinzième jour de novembre 1989.

Lire la Recommandation en entier…