single-default post

Nouvelle mouture de la Charte des compétences

La Charte des compétences du médiateur du patrimoine vivant est maintenant rééditée sous une version améliorée. En effet, en plus des professionnels des arts traditionnels, elle inclut désormais les artisans qui possèdent un savoir-faire traditionnel ainsi que les chercheur-promoteur du patrimoine vivant. Des consultations ont été menées auprès d’experts de divers groupes afin d’identifier les compétences rencontrées chez les travailleurs dans l’ensemble du domaine du patrimoine vivant, qu’ils agissent à temps plein ou partiel.

La Charte officialise pour la première fois une profession liée à la pratique, la transmission et la mise en valeur de traditions, en lui conférant un statut distinctif. Elle est le fruit d’un travail proposé et coordonné par le Conseil québécois des ressources humaines en culture (CQRHC), mis en oeuvre par Mme Line Côté, en collaboration avec le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV), et rendu possible grâce au soutien financier de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT).

La médiation du patrimoine vivant convoque un inventaire de dix champs de compétences à acquérir dans un contexte de formation professionnelle ou dans une optique d’amélioration personnelle liée à son travail. S’y ajoutent 19 compétences personnelles clés, selon le consensus des experts du métier. Elle peut servir d’outil de référence pour les intervenants municipaux, les fonctionnaires gouvernementaux et les gestionnaires culturels.

Pour télécharger la Charte: http://www.cqrhc.com/assets/application/files/009a4265c9441bf_file.pdf