single news

Appel à communications – Call for papers

******* English below *******

Colloque international

Les mesures de soutien au patrimoine immatériel: gouvernements, institutions et municipalités

Ville de Québec, 14-15-16-17 avril 2011


Dépôt des candidatures :

Les représentants gouvernementaux, les fonctionnaires municipaux, les directeurs d’association, d’événement ou d’institution et les chercheurs liés au patrimoine immatériel sont entre autres invités à fournir un résumé de une à deux pages sur un ou plusieurs de ces thèmes :

1. Les programmes d’aide gouvernementaux: leur ampleur, leur structure et leur évaluation dans un pays donné;

2. Le patrimoine immatériel dans la loi ou les politiques nationales;

3. La place du patrimoine immatériel dans l’éducation publique et privée, ou les enjeux d’une initiative pédagogique exemplaire;

4. Les structures municipales et leur apport pour la sauvegarde du patrimoine immatériel, y compris les conseils de bande autochtones;

5. Les actions des regroupements nationaux d’associations, ou l’exemple des acteurs de terrain organisés (diffusion, formation, recherche) et leur collaboration mutuelle dans une économie sociale et culturelle régionale;

6. La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO et son implantation dans diverses régions du monde;

7. Les impacts des Listes de l’UNESCO;

8. Stratégies de sauvegarde privées – le marché des arts et de l’artisanat traditionnels;

9. Le rôle de l’ethnologie (recherche, collectes, inventaires et archives de folklore) dans la revitalisation du patrimoine immatériel;

10. Propriété intellectuelle et patrimoine immatériel.

Inclure une identification :
Prénom et nom, courte bio, rattachement institutionnel ou associatif s’il y a lieu, discipline, pays, adresse électronique, curriculum vitae.

Nouvelle date limite de soumission: 1er septembre 2010

Les communications pourront être faites en français ou en anglais

Faire parvenir vos propositions à info@patrimoinevivant.qc.ca
(Prière de mentionner votre capacité à assumer les frais de transport et/ou de séjour).

L’évaluation des propositions sera assurée par un comité constitué de personnalités issues du milieu du patrimoine immatériel québécois et international. Les candidats retenus seront informés au plus tard le 30 septembre 2010.

Les communications seront adressées selon la formule des panels et des tables rondes.

Contexte :

Depuis l’entrée en vigueur de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à l’UNESCO, plusieurs expériences concrètes se sont déroulées à travers le monde à dessein de favoriser le développement du patrimoine immatériel. Diverses initiatives ont vu le jour grâce entre autres à du soutien gouvernemental, institutionnel ou municipal. Ce soutien a pris plusieurs formes selon les régions du globe : lois sur le patrimoine immatériel, politiques de développement, programmes de soutien, reconnaissance par des prix ou par des statuts officiels, cursus pédagogiques nationaux, collaborations municipales ou régionales avec des associations ou des individus, création d’institutions administratives, de diffusion ou éducatives, réalisation d’inventaires ou de collectes ethnologiques, etc. Parallèlement à ces actions nationales, l’UNESCO a mis en place certaines mesures afin de concourir à la sauvegarde de certains traits du patrimoine immatériel mondial, notamment par sa Liste représentative.

Au Québec (Canada), la ministre de la Culture a déposé en février 2010 le projet de Loi sur le patrimoine culturel devant l’Assemblée nationale, qui s’inspire de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Par cette loi, le gouvernement du Québec entend désigner officiellement certains éléments du patrimoine immatériel national et s’engagera à soutenir financièrement ce patrimoine spécifique. Les municipalités se verront également confier le pouvoir d’octroyer un statut de reconnaissance à des éléments du patrimoine immatériel local.

Le colloque « Les mesures de soutien au patrimoine immatériel: gouvernements, institutions et municipalités », organisé par le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV), réunira divers acteurs et décideurs dans le domaine du patrimoine immatériel, dans le but de favoriser l’échange d’expertise internationale. Il s’agira pour les participants de s’inspirer des meilleures pratiques en la matière et d’évaluer en quoi l’expérience de certains pays ou de certaines municipalités pourrait être applicable ou non ailleurs. Il s’agira également de s’inspirer de cas régionaux concrets pour réfléchir à l’ensemble du processus de sauvegarde du patrimoine immatériel.

Partenaires :

  • Gouvernement du Québec
  • Ville de Québec
  • Commission canadienne pour l’Unesco
  • UNESCO – avec le soutien du Secteur de la culture
  • Caisse d’économie solidaire Desjardins

Le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) est un organisme non gouvernemental reconnu par le ministère de la Culture du Québec regroupant les acteurs du milieu des arts, des savoir-faire et des savoirs traditionnels.


***********************************************************************

Call for papers

International Conference

Measures of Support for Intangible Cultural Heritage : Governments, Institutions and Municipalities.

Quebec City, 14-15-16-17 April 2011

Application procedures:

Provide a one or two page summary dealing with one or more of the following themes:

1. Government aid programmes: their extent, their structure and their relevance in a given country;

2. Legal issues or national policies related to intangible cultural heritage (ICH);

3. The place of ICH in public and private education, or issues surrounding an exemplary pedagogical initiative;

4. Municipal structures and their role in safeguarding ICH, including Native’s tribal councils;

5. The actions of national networks and associations, or the initiatives of organized professionals in the field (dissemination, education, research) and their mutual collaboration within a social and cultural regional economy;

6. UNESCO’s Convention for the Safeguarding of Intangible Cultural Heritage and its implementation in diverse areas throughout the world;

7. The impact of UNESCO’s Lists;

8. Private safeguarding strategies – the traditional arts and craft market;

9. The role of ethnology (research, collections, inventories, and folklore archives) in the revitalization of ICH;

10. Intellectual property and ICH.

Include the following personal information:
Name and surname, short bio, institutional or associational affiliation (when relevant), field of work/study, country, e-mail address, website, CV.

New deadline for submissions: September 1rst, 2010.

Presentations may be given in English or French.

Send your proposals to info@patrimoinevivant.qc.ca
(Please mention whether you are able to ensure your own transportation and/or accommodation costs)

Proposals will be evaluated by a committee made up of ICH professionals working in Quebec and on the international stage. Selected candidates will be notified on September 30, 2010 at the latest.

Presentations will take the form of panels and round-table discussions.

Context:

Ever since the ratification of the UNESCO Convention for the Safeguarding of Intangible Cultural Heritage, many concrete experiences have taken place throughout the world to facilitate the development of ICH. Numerous initiatives have emerged thanks to governmental, institutional and municipal support. This assistance has taken various forms in different regions of the world: laws on intangible heritage; development policies; support programs; recognition through awards or official designation; national pedagogical curriculums; municipal or regional partnerships with associations or individuals; creation of institutions for dissemination, administration or education; production of inventories or ethnological collections, etc. In conjunction with these national activities, UNESCO implemented measures to ensure the protection of certain facets of the world’s intangible cultural heritage, namely through its Representative List.

In Quebec (Canada), the Minister of Culture submitted a government bill to the National Assembly in February 2010 (Loi sur le patrimoine culturel) that is inspired by the Convention for the Safeguarding of Intangible Cultural Heritage. With this law, the government of Quebec confirms its intention to officially designate certain elements of the nation’s intangible cultural heritage and to provide financial support. Municipalities will also gain the ability to recognize local elements of this intangible heritage.

Through this conference entitled “Measures of Support for Intangible Cultural Heritage: Governments, Institutions and Municipalities,” the Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) will bring together professionals, researchers and decision-makers in the field in order to encourage the exchange of international expertise. This conference will provide a way for participants to discover best practices in the field and to evaluate how the experience of certain countries or municipalities could apply elsewhere. It will also provide ways to learn from actual regional case studies in order to better reflect on the whole process of safeguarding intangible cultural heritage.

Partners :

  • Québec Government
  • City of Québec
  • Canadian Commission for UNESCO
  • UNESCO – Culture Sector
  • Caisse d’économie solidaire Desjardins

The Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) is a non-governmental organization recognized by the Ministère de la Culture du Québec that brings together individuals and associations in the fields of traditional arts, craft and knowledge.

Prochainement

  • 08 nov 2014
    Formation professionnelle en danse 2014-2015 Article
  • 12 déc 2014
    Concours Ça tourne! – fin de l’inscription privilégiée Article

Voir le calendrier

Votre panier est vide.

S'abonner au bulletin

Nos coordonnées

Conseil québécois
du patrimoine vivant

310 boulevard Langelier
Bureau 242
Québec, QC G1K 5N3

info@patrimoinevivant.qc.ca

418.524.9090