single-default post

Nos voeux pour 2010!

feux d'artifice

Le Conseil québécois du patrimoine vivant souhaite à ses membres le dépôt et l’adoption en chambre parlementaire québécoise du projet de Loi sur le patrimoine culturel pour l’année 2010. Ce projet de loi novateur prévoit notamment d’inclure la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Afin de montrer à la fois votre inquiétude quant au nouveau report du dépôt de la loi et votre soutien à un tel instrument législatif, le CQPV vous encourage à faire parvenir une lettre à la ministre de la Culture ainsi qu’au député provincial de votre comté. Merci d’en acheminer une copie au CQPV. Votre action fera la différence.

Proposition de lettre (copier/coller):

Nom/en-tête

Ville, date

Mme Christine Saint-Pierre
Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine
Cabinet de la ministre
225, Grande Allée Est, 1er étage, bloc A
Québec (Québec) G1R 5G5

Madame la Ministre,

C’est avec étonnement que nous avons appris le report du dépôt du projet de loi sur le patrimoine culturel. Nous souhaitons par la présente réaffirmer notre soutien à un instrument législatif qui inclut la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et nous reconnaissons l’urgence d’adopter un tel texte de loi.

À l’instar des nombreux États qui ont ratifié la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée à l’UNESCO en 2003, le Québec se doit d’assurer la pérennité de son riche mais fragile héritage, au creuset de la diversité culturelle mondiale. Une volonté de sauvegarde adéquate de ce patrimoine, déjà esquissée dans la Loi sur le développement durable, nécessite de moderniser la Loi sur les biens culturels. Cet effort de perpétuation requiert également la mise en place de programmes nationaux et régionaux de soutien à la recherche, à la formation et à la diffusion dans le domaine des pratiques culturelles transmises de génération en génération.

Les retombées sociales et économiques engendrées par le travail des divers acteurs du milieu du patrimoine vivant sont importantes pour le Québec. Il en va du développement durable de toute la communauté, de sa mémoire intergénérationnelle, de sa diversité et de son identité. Il en va également de l’essor national et international d’un secteur d’activité dynamique et créatif, depuis trop longtemps privé de reconnaissance officielle par les pouvoirs publics.

Nous saluons les démarches de consultations publiques entreprises autour du livre vert par votre administration. Or, celles-ci demandent à se traduire par des effets réels pour les générations présentes et futures. Depuis les états généraux du patrimoine vivant de 1992 en passant par le rapport Arpin et ses recommandations, peu de choses ont été concrétisées à l’échelle législative quant aux trésors collectifs de la tradition orale. Nous vous encourageons à poursuivre le travail accompli en effectuant le dépôt du projet de loi dès que possible.

Je vous prie d’accepter, Madame la Ministre, l’expression de mes sentiments les plus distingués,

Signature

Nom et fonction

C.c. Le député provincial de votre comté